Quels sont les différents types de rhums ?

Désormais, le rhum séduit de plus en plus de personnes pour les fêtes. Moins fort que d’autres produits spiritueux, celui-ci connait un véritable succès auprès de nombreux publics. Considéré comme produit de dégustation et base de cocktail, ce dernier accompagne tout type d’événement. Il existe différents types de rhum selon leur méthode de fabrication.

Le Rhum blanc ou clair

Tout d’abord, le rhum est une eau-de-vie issue de la fermentation et de la distillation du jus de canne à sucre. Celui-ci est proposé dans plus de 80 pays avec de nombreuses méthodes de vieillissement et des formules de transformations variés. En général, ce produit se divise en deux grandes catégories. Le rhum traditionnel fabriqué à partir de mélasse et le rhum agricole réalisé à base du jus de la canne. Ainsi, le rhum blanc est le plus populaire de tous. Celui-ci est un composant essentiel dans la préparation des cocktails et présente un taux d’alcool en minimum 40 %. Il peut être élaboré à partir de vesou à base de mélasse. Il doit être soumis à la fermentation durant plusieurs semaines dans des barriques en inox ou dans des fûts en bois. Ce qui affirme son bouquet long en bouche et ses parfums fruités. Ce dernier se consomme sec ou en cocktail. Le rhum blanc agricole est parfois plus intense que le rhum clair traditionnel. Il peut venir dans la confection du rhum arrangé, des cocktails comme le Mojito et la préparation des punchs. De plus, cette boisson alcoolisée peut aussi vous être utile dans la concoction des recettes sucrées et salées. Retrouvez sur rhum blanc un large choix de rhum d’exception venant du monde entier.

Le Rhum ambré ou doré

Ce rhum ambré est aussi sélectionné parmi les boissons alcoolisées les plus prisées. Celui-ci est obtenu grâce à un séjour de 1 an ou demi dans des tonneaux en bois. La solution va se dulcifier dans les cuves avec le temps et va prendre des couleurs dorées. Il a pour avantage d’être plus savoureux que les rhums blancs et moins coûteux que les rhums plus âgés. Il présente un faible degré d’alcool et se boit parfois seul ou accompagné de quelques glaçons. Ce produit est parfait pour élaborer des cocktails dans la quête d’un goût plus fort tant désiré. De ce fait, le Rhum ambré est sans doute le partenaire idéal pour aromatiser les friandises, gâteaux et desserts. En effet, ce dernier est connu dans la confection de desserts et de délicieuses pâtisseries telles que le baba au rhum. De par sa fermentation pendant plusieurs années, il vous est possible de verser quelques gouttes de colorants pour lui donner de la rudesse. Ainsi, vous pouvez par exemple ajouter des substances colorées de vanille, d’agrumes, d’amande, de noix de coco ou de caramel.

Le Rhum vieux, foncé, dark

Parmi ces différents types de rhums, le rhum foncé a fait aussi ses preuves. Comme son nom l’indique, ce produit est obtenu durant de longues périodes de fermentation dans des foudres de chêne. La belle teinture qui le définit vient de son séjour d’au moins 3 ans dans ces cuves. Le processus de vieillissement, la température et d’autres évolutions sont les facteurs clés de la préparation d’un rhum vieux. Vous avez le choix entre le rhum foncé sec ou doux, fruité ou boisé. Élu comme alcool d’exception, ce dernier va apporter sa touche d’originalité à chaque usage et à chaque dégustation. Pour un plaisir gustatif, optez pour le rhum dark sec en tant que liqueur digestive. Ayant mûri pendant plusieurs années, cette boisson alcoolisée présente des saveurs fruitées et vanillées. Ces notes sont souvent plus succulentes, mais aussi plus épicées que les rhums clairs.